Carrello EUR
Dal 13.12.21 - ore 18: release della Polar Edition di LevlUp & acquista 3 confezioni, ne paghi solo 2 con il codice: POLAR
French Blog
Le jeu vidéo en France

Le paysage vidéoludique français est riche en diversité, et le marché français du jeu vidéo en constante expansion. Le SELL, ou Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisir, publie un rapport annuel riche en informations et données. À l’approche de la fin de l’année, il est intéressant de s’intéresser aux chiffres de 2020, période unique pour l’industrie du jeu vidéo et beaucoup d’autres. 

Les chiffres de cet article proviennent du rapport de l’année 2020 du SELL. 

 

2020, année record pour le jeu vidéo en France 

 

Avec un chiffre d’affaire historique de 5,3 milliards d’euro, l’année qui sera marquée par la pandémie est également la meilleure jusqu’à présent pour le marché du jeu vidéo. Ceci est dû à plusieurs facteurs: les confinements ont augmenté le temps de jeu moyen, qui permet entre autre une certaine interaction ludique avec ses proches ; mais également la démocratisation continue de la pratique, l’arrivée d’une nouvelle génération de consoles (la 8ème) de console avec la PlayStation 5 et la Xbox Series X, et enfin la la vente des jeux vidéo physiques, qui ne recule que de 3% malgré un contexte difficile pour les magasins. 

 

Une pratique vidéoludique répandue parmi les français 

 

Il y a 36,46 millions de joueurs en France, et 71% des français déclarent jouer occasionnellement (au moins une fois par an). Les joueurs réguliers, à savoir qui jouent au moins une fois par semaine, ont en moyenne 39 ans, et 53% d’entre eux sont des hommes. Loin est le temps où le jeu vidéo était cantonné à une image de loisir pour adolescent essentiellement de sexe masculin. Ceci étant notamment lié à l’essor du jeu vidéo sur mobile, plus “casual” et accessible à tous. Nintendo, Electronic Arts puis Ubisoft prennent le podium en terme de chiffre d’affaire réalisé en France, avec donc un éditeur français parmi le top 3. Ubisoft est en effet l’un des leaders mondiaux du secteur. 

La France est donc un pays qui compte proportionnellement beaucoup de “gamers”, et accueille régulièrement des évènements majeurs autour de celui-ci, qu’il s’agisse de la Paris Game Week, des Worlds LoL, ou le ZEvent, à but caricatif. 

 

Pourquoi les jeux vidéo sont-ils si populaires ? 

 

En plus de favoriser le lien social au cours d’une année cruciale, la démocratisation de ce loisir se fait via une offre toujours plus variée, qu’il s’agisse de consoles, ordinateur ou jeu mobile. Les joueurs ont le choix entre jeu physique ou dématérialisé, jeux d’action, d’aventure, de sport, de tir, etc.

En multijoueur ou en ligne , en solo local ou multijoueur local, le jeu vidéo est un divertissement riche, varié et convivial. Environ un tiers des joueurs jouent préférablement en ligne, et plus de la moitié d’entre eux (53%) jouent au minimum une fois par semaine. Et nombre d'entre eux accompagnent leur session gaming d'un délicieux Gaming Booster.

 

Un contexte sanitaire favorable aux jeux vidéo 

 

Bien évidemment, la crise sanitaire et ses difficultés a aussi été l’opportunité pour cette industrie de cimenter sa présence croissante en France. L’industrie du jeu vidéo continue de jouer un rôle essentiel au sein des industries technologiques, culturelles et créatives. 52% des joueurs indiquent que la pratique du jeu vidéo permet de créer du lien social. 

Comme l’explique Julie Chalmette, présidente du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) et également directrice générale de Bethesda France, “l’année 2020 aura été essentielle dans la quête de reconnaissance de l’industrie du jeu vidéo. Il s’impose désormais comme un média, offrant de multiples opportunités au-delà de sa fonction première de divertissement”. 

 

Une multitude de plateformes pour jouer 

 

Physique ou dématérialisé, console, mobile ou PC, en ligne ou en local, cloud gaming ou non ; il existe maintenant une pléthore d’options pour la pratique du jeu vidéo. Cette variété de choix, en plus des facteurs mentionnés plus haut, se constate via la progression de +10% de l’écosystème console, qui représente 51% de parts de marché total du jeu vidéo, tandis le PC Gaming croît de +9%, et le mobile de +16%.

Au sein des consoles seules, il existe la Nintendo Switch, la Xbox Series X, la Playstation 5 pour les plus récentes d’entre elles ; sans même parler des générations précédentes, ou du cloud gaming que Google, Nvidia et consorts sont en train de développer. Le joueur moyen utilise plus de 2 plateformes différentes pour jouer (par exemple, smartphone et PC). 

 

Les jeux vidéo, produits phare d’une industrie culturelle croissante 

 

Autrefois vu d’un mauvais œil, fustigé sans raisons, le jeu vidéo est devenu un média, un loisir et une activité culturelle a part entière, dont le poids ne cesse de grandir en France et à travers le monde. Du point de vue économique autant que culturel, ce secteur est promis à un bel avenir, via des nouvelles technologies toujours plus innovantes, telles que la VR et l’arrivée du metaverse. 

Le SELL est donc là pour accompagner l’essor du jeu vidéo et contribuer à sa démocratisation. Les professionnels de cet univers (constructeurs de consoles, éditeurs de jeux, accessoiristes...) avaient évidemment besoin de parler d’une même voix. Reprenant l’exemple de l’Interactive Software Federation of Europe (ISFE), qui défend les intérêts des acteurs du secteur du jeu vidéo au niveau européen, le SELL est immédiatement devenu l’interlocuteur privilégié des institutions publiques, des médias et des différents acteurs associatifs français.

 

Jeu vidéo en France